Résidence de Nicolas Pissis

Décembre 2016 / juin 2017 / juillet 2017 / le photographe à Obro pour le reportage #5 Les conscients

Nicolas Pissis vient en résidence à Obro pour réaliser un nouveau reportage de sa série intitulée La Ruralité autrement. Il s’agit de photographier des agriculteurs travaillant dans le respect de l’environnement et du consommateur, qu’il appelle Les conscients.
En décembre 2016 il effectue des repérages, rencontrant des paysans et visitant leurs fermes.
Il revient en juin puis en juillet 2017 pour réaliser son reportage avec la ferme Âne et carotte (Pascale et Lucien Masdieu), Mickaël Cadet et le GAEC La Belle Botte (Elie Charrieau et Arthur Bouloc).

« Alors que la Chine s’enorgueillit d’élever des vaches dans des mégas fermes (10.000 têtes dans la province du Heilongjiang), en France, des agriculteurs préparent depuis quelques années une transition écologique.
À partir des labels « bio » et en envisageant, sur le long terme, une autre manière de cultiver la terre (agro-écologie, agroforesterie, permaculture, biodynamie, etc.).
À différents degrés et avec pas mal de réussite, il s’opère une métamorphose indéniable dans la manière de produire et de vendre aux consommateurs, parfois directement.
#5, Les conscients est une rencontre de ces acteurs, agriculteurs conscients… »

Le photographe reviendra en avril 2019 présenter ses photos à l’Irrésistible Fraternité à Limoges, puis à la mairie d’Eymoutiers en mai 2019 à l’occasion des Journées d’étude Habiter / Être habité.e : quelles relations au vivant ?, enfin son reportage sera visible au jardin d’hiver de la BFM de Limoges en octobre 2019 en partenariat avec la soirée consacrée à Paul François, le paysan qui défie Monsanto.

À propos de l’artiste

Architecte de formation, Nicolas Pissis se lance véritablement dans la photographie en 2012.
Après un stage à Arles au Festival international de la photo avec le photojournaliste Grégoire Korganow, il démarre sa série La Ruralité autrement avec un premier volet consacré au quotidien des aides à domicile en campagne, #1 À domicile. Un deuxième volet, toujours en cours, va suivre : #18 Toutes volontaires !, sur les femmes pompiers volontaires dans plusieurs petites communes du Puy-de-Dôme. En avril 2015 naît le troisième reportage de la série, #3 Des binômes dans l’isoloir, consacré aux élections départementales.
Parallèlement à la série #5 Les conscients, Nicolas Pissis développe plusieurs autres projets de reportage, #4 Religions, #6 Alternatives et #7 J’ai 17 ans à la campagne.
#6 Alternatives est en lien direct avec #5 Les conscients puisqu’il met en valeur les réseaux alternatifs de distribution et de promotion des produits naturels et bio (AMAP, vente directe, cueillette, salons …).
Enfin un volet plus abstrait, #8 Formes, aussi en cours, s’attache aux paysages, à leur aspect graphique.

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s