Conférence d’Alessandro Pignocchi

20 janvier 2017 / soirée autour de son premier roman graphique Anent, nouvelles des indiens Jivaros.

Après sa résidence à Obro en décembre 2016, Alessandro Pignocchi présente ses travaux anthropologiques sur les indiens Jivaros d’Amazonie en proposant une conférence illustrée par son roman graphique Anent, nouvelles des indiens Jivaros. Pour l’occasion, quelques planches originales sont exposées.

Dans Anent, l’auteur repart sur les traces de l’antropologue Philippe Descola qui a partagé la vie des indiens Jivaros pendant trois ans dans les années 70. Il confronte l’image qu’il s’est fait de ce peuple à partir des textes de Descola et la réalité qu’il découvre sur place, en Amazonie.

Les polyculteurs remercient Dominique et François Bernini pour leur accueil.

À propos de l’artiste

Ex-chercheur en sciences cognitives et philosophie de l’art à l’Institut Jean Nicod (CNRS/ENS/EHESS), Alessandro Pignocchi écrit d’abord des essais et publie chez Odile Jacob L’Œuvre d’art et ses intentions en 2012 et Pourquoi aime-t-on un film ? Quand les sciences cognitives discutent des goûts et des couleurs en 2015.
Il se lance ensuite dans l’illustration et la bande dessinée avec son blog Puntish, dans lequel il imagine que les dirigeants de la planète ont adopté l’animisme des Jivaros. En 2016, il publie chez Steinkis son premier roman graphique Anent, nouvelles des indiens Jivaros.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s