Exposition #5 Les conscients à la BFM de Limoges

Du 1er au 10 octobre 2019 / les photographies de Nicolas Pissis au jardin d’hiver de la BFM de Limoges

Après une résidence à Obro en 2017, une exposition à l’IF (l’Irrésistible Fraternité à Limoges) en avril 2019, et une autre à la mairie d’Eymoutiers dans le cadre des journées d’étude Habiter / Etre habité.e : quelles relations au vivant ? en mai 2019, Nicolas Pissis présente #5 Les conscients à la BFM de Limoges, dans le jardin d’hiver.

Cinquième volet de la série La Ruralité autrement, le reportage #5 Les conscients est consacré aux agriculteurs, éleveurs, etc. travaillant dans le respect de l’environnement et du consommateur.

« Alors que la Chine s’enorgueillit d’élever des vaches dans des mégas fermes (10.000 têtes dans la province du Heilongjiang), en France, des agriculteurs préparent depuis quelques années une transition écologique.
À partir des labels « bio » et en envisageant, sur le long terme, une autre manière de cultiver la terre (agro-écologie, agroforesterie, permaculture, biodynamie, etc.).
À différents degrés et avec pas mal de réussite, il s’opère une métamorphose indéniable dans la manière de produire et de vendre aux consommateurs, parfois directement. 
#5 Les conscients est une rencontre de ces acteurs, agriculteurs conscients…« 

L’exposition se déroule en parallèle de la soirée organisée le 10 octobre par Libre Pensée 87, Phyto-victimes et Alerte des médecins sur les pesticides autour de Paul François, « le paysan charentais qui défie Monsanto ». À l’occasion de l’événement à l’Auditorium de la BFM est projeté un reportage retraçant le parcours du paysan suivi d’une conférence débat avec lui. Les polyculteurs sont partenaires de la soirée.

À propos de l’artiste

Architecte de formation, Nicolas Pissis se lance véritablement dans la photographie en 2012.

Après un stage à Arles au Festival international de la photo avec le photojournaliste Grégoire Korganow, il démarre sa série La Ruralité autrement avec un premier volet consacré au quotidien des aides à domicile en campagne, #1 À domicile. Un deuxième volet, toujours en cours, va suivre : #18 Toutes volontaires !, sur les femmes pompiers volontaires dans plusieurs petites communes du Puy-de-Dôme. En avril 2015 naît le troisième reportage de la série, #3 Des binômes dans l’isoloir, consacré aux élections départementales.

Parallèlement aux séries #5 Les conscients et #6 Alternatives, Nicolas Pissis développe deux projets de reportage, #4 Religions et #7 J’ai 17 ans à la campagne. Enfin un volet plus abstrait, #8 Formes, aussi en cours, s’attache aux paysages et à leur aspect graphique.

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s