Résidence de la compagnie Marie est de la Nuit

Juin 2020 / les deux danseuses Sarah Doumerc et Soledad Zarka en résidence pour leur nouveau spectacle

Les deux artistes viennent à Obro travailler sur leur création Les quincaillères ou les songes de rouille regroupant performance, danse et musique bruitiste.

Des objets du quotidien, vecteurs de mémoires intimes et collectives. Danse et manipulations d’objets forment un théâtre sonore où le corps agit, manipule, figure et par là, raconte. Entre corps « quotidien » et corps « déployé », des bras pleins aux bras vides : silences, bruits, chocs, grincements tissent, ébruitent un monde de femmes sonnailles à la voix éraillée…

A propos des artistes

La compagnie aime porter à la représentation des aventures humaines et singulières. Entre la maladresse et la dextérité, donner à la fragilité toute sa majesté. Explorer cette question de l’intimité, de l’indicible et de la représentation. Transfigurer la banalité des gestes et des objets pour en faire surgir ce qui est enfoui, caché… Avec mille précautions, occuper tout l’espace avec un mouvement simple, avec quelques notes, avec une modeste chanson… Entre un art contemporain rêvé et un art populaire imaginé, tisser un territoire poétique à la croisée de plusieurs disciplines. Minimaliste et rustique, actes sacrés ou dérisoires, des images poétiques fabriquées à partir de matériaux composites. Avec des « riens », La Cie Marie est de la Nuit construit son univers à mi-chemin entre l’ordinaire et le merveilleux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s