Résidence d’Alessandro Pignocchi

Juillet 2020 / l’auteur en résidence pour un nouveau projet de bande-dessinée

Dans le prolongement de sa bande-dessinée sur la ZAD de Notre-dame-des-Landes  (La recomposition des mondes, éditions du Seuil), Alessandro Pignocchi prépare un documentaire dessiné sur la reconfiguration récente des liens entre luttes sociales et luttes écologiques.
L’hypothèse est qu’un certain type de luttes sociales, qui prend comme cible l’autonomie de la sphère économique, mène très spontanément à une forme de lutte écologique. Les non-humains – plantes, animaux, milieux de vie – sont identifiés comme des partenaires oppressés, des collègues de lutte. Ce documentaire commencera comme une sorte d’ethnographie dans des zad, des collectifs de gilets jaunes et des mouvements autonomes.

A propos de l’artiste

Ancien chercheur en sciences cognitives et philosophie, Alessandro Pignocchi s’est lancé dans la bande dessinée avec son blog, Puntish. Son premier roman graphique, Anent. Nouvelles des Indiens Jivaros (Steinkis), raconte ses découvertes et ses déconvenues dans la jungle amazonienne, sur les traces de l’anthropologue Philippe Descola. Dans les trois suivants, Petit traité d’écologie sauvage, La Cosmologie du futur, et Mythopoïèse il décrit un monde où l’animisme des Indiens d’Amazonie est devenu la pensée dominante, et où un anthropologue jivaro tente de sauver ce qui reste de la culture occidentale.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s