Résidence de Claire Gausse

Septembre / Août / Avril 2021 / L’autrice en résidence pour l’écriture de son film documentaire.

En 1975, la loi Veil dépénalise l’avortement : elle lui fixe un cadre si strict que femmes prolétaires, mineures et étrangères en sont exclues. En poursuivant ou en reprenant la pratique des avortements clandestins initiée par les Mouvements pour la Liberté de l’Avortement et de la Contraception (MLAC), quatre groupes de femmes disséminés dans l’Hexagone conquièrent leur liberté procréatrice pendant une dizaine d’années. Construit à partir de témoignages de militantes de l’époque et d’images du procès spectaculaire qu’elles ont su politiser à Aix en 1977, l’histoire oubliée de ce combat donne un éclairage sur la fragilité actuelle du droit à l’avortement et les inégalités de son accès en France.

A propose de l’artiste

Autrice de documentaires et productrice de sons, traductrice et rédactrice, Claire Gausse travaille aussi bien dans l’audiovisuel et le spectacle vivant que dans les domaines de l’architecture, de la presse et de l’édition. Depuis septembre 2020, elle produit avec Olivier Namias l’émission de radio « Murs mûrs de la ville » (Jet FM…), consacrée aux architectes qui ont fait les villes ces 50 dernières années. Ils/elles y livrent leur parcours biographique et leur vision de la cité.

En parallèle, elle prépare un documentaire produit par Les Nouveaux Jours (Nantes) sur un pan d’histoire méconnu de la lutte des femmes pour le droit à disposer de leur corps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s