Résidence de Carmela Chergui et Timo Hateau

Novembre 2021 / Les auteur.e.s en résidence d’écriture pour leur spectacle de cinéma d’animation interactif jeune et très jeune public public.

DANIEL DANS LA NUIT

Daniel, un petit calamar, se réveille trop tôt et dérange tout le village avant de se rendormir à l’aube. Le·a narrateur·rice sur scène et le jeune spectateur vont suivre son parcours, l’aider et l’aiguiller dans un décor fait d’écrans et de vidéos.

Sur scène, une série d’écrans de diverses tailles constituent un récif, c’est la ville de Daniel : un univers utopique sous-marin très stylisé, urbain et coloré. Des formes simples aux lignes harmonieuses composent les différents modules. Les lignes et les palettes de couleurs évoquent par touches l’univers de certains designers scandinaves des années 50 ou encore du groupe Memphis.

Cet agencement d’éléments est un dispositif scénique composé de structures en bois noble et d’écrans de tissu fabriqués en collaboration avec des artisans. Les enfants sont assis sur des coussins colorés posés sur un grand tapis tactile qui délimite l’espace des petits spectateurs. Le spectacle peut commencer.

A propos des artistes

Carmela CHERGUI, idée originale, écriture

Carmela Chergui travaille depuis longtemps avec les livres. Elle enchaîne les emplois précaires et le bénévolat dans quelques structures éditoriales de bande dessinée (Fremok), co-écrit et traduit des scenarios (Albertina Carri, Lucia Cedron) avant de se trouver un emploi digne de ce nom à L’Association. Elle côtoie Blexbolex, Atak, Blanquet, Pianina, Nine Antico ou encore Jochen Gerner, et parvient enfin à cotiser pour la retraite pendant quelques années. En parallèle pendant dix ans, en partenariat avec le festival du livre jeunesse de Montreuil elle élabore entre autres des ateliers pour enfants autour de la bande dessinée, participe à l’élaboration de la revue Jef Klak, écrit des chroniques pour Radio Campus Paris, et Hey! donne des ateliers d’écriture et d’édition dans des écoles d’art ou des centres culturels, organise et anime des débats politiques avec entre autres Mona Chollet, Titiou Lecoq, Alessando Pignocchi et Judith Davis.

Mettre les mains dans un texte lui a toujours plu, c’est pourquoi avec Mikaël Demets ils ont fini par se lancer et monter leur maison d’édition de littérature, Tusitala, qui va très bien, merci.

Timo HATEAU, mise en scène, écriture et vidéo

Timo Hateau touche à tout ce qui peut créer de l’image, en mouvement de préférence. Parti de la photographie, il se tourne rapi-dement vers la vidéo et le film d’animation de manière autodidacte : marionnettes, papiers découpés animés. Il déploie son savoir-faire en réalisant des clips pour des groupes comme Shannon Wright, Andy Shauf, Deeroof, Mermonte avec son studio de film d’animation Mizotte & Cabecou, créé en 2014 avec Gérard Fleury.

Timo Hateau anime de nombreux ateliers de film d’animation pour des adultes ou des enfants dans différentes structures, avec tout un panel de techniques. Il fait beaucoup de vidéo et de montage, de teasers pour lui-même, pour des collectifs et des groupes de musique. Différents festivals lui demandent de réaliser des installations vidéo, ou encore des projections monumentales numériques (mapping) et analogiques.

Il travaille avec plusieurs compagnies de théâtre pour qui il réalise des films d’animation destinés à la scène, et met aussi en place le dispositif technique vidéo (mapping appliqué à la scène). Parfois, il lui arrive de former les technicien à ces technologies. Il est consultant vidéo pour Square Dance de Brian Campbell, régisseur et créateur vidéo sur le spectacle Transept de la compagnie Divergence (avec le performeur Olivier de Sagazan), Dyonisus in 69 ou encore pour le jeune public avec la compagnie Bachibouzouk.
Récemment, il s’est formé au logiciel Max/Jitter pour la production de projets interactifs (scène et muséographie) avec Philippe Montemont.

Il pratique aussi le théâtre d’ombre qu’il développe dans des spectacles (Les ombres sauvages avec Emilie Cadiou et Thomas Fiancette) ou des pièces de théâtre (Les Reines Ogresses, Cie Dames de Fumée ou Tout Seul, Cie Les jolies choses).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s