Résidence du Théâtre des astres

Janvier 2023 / Lara Borić, Vincent Pouderoux et Marceau Beyer en résidence pour la pièce de théâtre Les noces dans la maison, d’après le roman de Bohumil Hrabal.

Dans les années 1950, Bohumil Hrabal et sa femme se rencontrent dans le quartier populaire de Prague où ils travaillent comme ouvrier et caissière d’un grand hôtel. Après avoir perdu tout ses privilèges, Eliška, qui avant la guerre faisait partie de la bourgeoisie allemande, trouve en Bohumil Hrabal un guide qui lui montre la joie d’une vie simple, libre des convenances et de toute ambition sociale. De balades en baignades, à travers le regard de celle qui deviendra son épouse, l’écrivain nous décrit le quotidien de tout un peuple qui vit dans le souvenir de la guerre et la peur de la dictature en place.

Sur scène, Marceau Beyer, Lara Borić et Vincent Pouderoux donnent «face public» ce roman intime, plein d’humour et de tendresse dans un véritable décors Pragois : un violoncelle, deux oeillets rouges et une cruche de Pilsen.
La création musicale est inspirée de la musique Rom et des chants traditionnels d’Europe Centrale. 

voir le site de la compagnie

A propos des artistes

Lara Borić étudie le jeu dramatique au CRR de Cergy sous la direction de Coco Felgeirolles avant d’obtenir sa licence d’Arts du spectacle à l’Université de Nanterre. Au CDN de Sartrouville elle assiste Laurent Frechuret, puis part vivre à Minsk où elle s’immerge dans l’enseignement Théâtral russe. Elle joue à Paris Soutine l’acharné avec Denis Lavant et Christian Schiaretti (m.e.s. Robin Renucci) avant d’entrer à l’Académie de l’Union, où elle découvre le Théâtre Polonais avec Jerzy Klesyk. Après ses études, elle joue dans Eugénie Grandet de Balzac adapté par Camille de la Guillonnière et In Vivo (2017) de François Raffenaud ; elle co-écrit Beaub avec la compagnie Construire un feu et donne des lectures et des stages pour la Maison Maria Casarès, le conservatoire de Poitiers, le Théâtre de Thouars et la compagnie chorégraphique Présomptions de Présence à Paris.

Vincent Pouderoux a étudié le Théâtre au conservatoire du 14ème arrondissement de Paris puis à Minsk en Biélorussie, où il étudie avec les professeurs de l’Académie des arts ; au GEIQ-théâtre de Lyon (Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification). Il a eu l’occasion de travailler sous la direction de Sylvie Mongin-Algan, Guy Naigeon, Aristide Tarnagda, Gilles Granouillet, Nicolas Zlatoff, Raphaël Defour, Marie-Pierre Bésanger. Il met en scène Sur la Grand-Route et La Noce d’Anton Tchekhov, Les caprices de Marianne d’Alfred de Musset, Le Médecin malgré lui et Le Misanthrope de Molière au Festival de la Luzège en Corrèze en 2017.
En 2018, il devient co-directeur du festival.

Titulaire d’un Diplôme d’Etudes Musicales obtenu à l’Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne en 2013, Marceau Beyer intègre la classe d’Hélène Dautry à l’Ecole Normale Alfred Cortot de Paris et obtient son diplôme supérieur d’exécution en violoncelle. Son activité de musicien s’articule autour de diverses formations telles que le sextuor, le trio ou encore le duo, allant des musiques des Balkans au pop trad en passant par l’électro acoustique expérimentale et la musique classique (Bezzib / BOBi / LaHoule). En 2017 il fonde la compagnie Construire un feu et joue dans deux spectacles hybrides : Beaub et Construire un feu, au Théâtre de l’Union, La Mégisserie de St-Junien ou encore au Théâtre des Clochards Célestes à Lyon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s